Billet d’invité : Aucune donnée mise sur la glace

blog arrowPosté le: Août 8, 2018

Chantel Ridsdale, coordonnatrice de projet et responsable du rayonnement | Canadian Cryospheric Information Network (CCIN)/Polar Data Catalogue (PDC)

Qu’est-ce que la science de la cryosphère?
L’expression désigne l’étude interdisciplinaire du pergélisol, de la glace et de la neige qui couvrent principalement la Terre, mais aussi la surface d’autres planètes et de leurs satellites. La cryosphère fait partie intégrante du système climatique et on l’étudie grâce à des techniques venant de la géophysique, de la météorologie et de l’hydrologie. [Traduction] Source : Nature International Journal of Science

Le Canadian Cryospheric Information Network (CCIN) a vu le jour vers le milieu des années 1990. Il devait faciliter la gestion des données et des métadonnées sur la cryosphère au Canada et est issu de la collaboration entre divers organismes fédéraux (Agence spatiale canadienne, Environnement Canada, Ressources naturelles Canada), l’Université de Waterloo et Noetix Research Inc.

Les principaux objectifs du CCIN sont les suivants :

  • procurer une infrastructure de gestion des données et de l’information aux chercheurs canadiens spécialisés dans la science de la cryosphère;
  • mieux faire connaître la cryosphère à la population et lui permettre d’accéder plus facilement aux données et aux informations pertinentes;
  • faciliter l’échange d’informations entre chercheurs, communautés nordiques, décideurs et membres de la population.

Une dizaine d’années plus tard, le CCIN et plusieurs de ses partenaires ont formulé le souhait de créer un site Web complexe et une base de données qui satisferaient les besoins et les attentes en gestion des données, en perpétuelle évolution, des chercheurs du Nord canadien, des programmes internationaux et des membres intéressés du public. En est né le Polar Data Catalogue (PDC), qui facilite l’échange d’informations entre la base de données du CCIN et d’autres sources.

Au cours des dix dernières années, le CCIN a resserré ses liens avec plusieurs de ses partenaires de recherche canadiens, notamment Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN), le Nunavut General Monitoring Plan (NGMP), ArcticNet, l’Agence spatiale canadienne (ASC), Savoir polaire Canada (POLAIRE). Outre les services et le soutien qu’il dispense à ces partenaires et ses programmes canadiens, le CCIN participe aussi à des initiatives internationales qui subviennent aux besoins en gestion des données. Le but consiste à assurer un meilleur rayonnement de ses données et services, mais aussi à faire sa part pour la profession mondiale des gestionnaires de données scientifiques.

Sous le leadership du CCIN, le PDC est devenu une robuste base de données accessible en ligne et conforme aux normes existantes. Il répond au désir grandissant pour une saine intendance des précieux jeux de données et d’informations qui émanent de la recherche sur les pôles. Le diagramme ci-dessous illustre cette infrastructure évolutive :

Rayonnement

Depuis la fin des années 1990, le CCIN a consacré une partie de son site Web aux informations sur la cryosphère destinées à la population. Y sont mis en vedette les données scientifiques les plus récentes sur la neige, la glace et la vie dans le Nord canadien, des liens menant à des publications, des jeux pour enfants, des photographies, des vidéos et un service « Interrogez un expert ». En collaboration avec Global Cryosphere Watch (GCW), de l’Organisation météorologique mondiale, le CCIN y présente des cartes interactives illustrant l’équivalent en eau de la neige et la glace lacustre, ce qui facilite la consultation et la réutilisation des données sur la cryosphère. Par ailleurs, en tandem avec Environnement et Changement climatique Canada, le CCIN a récemment été choisi pour devenir le nœud canadien de CRYONET, principal composant du réseau mondial d’observation de la surface terrestre du GCW. Dans le cadre de ce partenariat, le nœud canadien appliquera les protocoles internationaux en météorologie et concourra à leur élaboration, tout en rendant les données du GCW plus accessibles au public.

Au fil des ans, le CCIN et le PDC ont aidé le Canada à mieux gérer les données sur l’Arctique et l’Antarctique, ainsi qu’à coordonner une telle gestion comme suit :

  • en mettant en place une méthode qui attribue un identifiant d’objet numérique (DOI) aux jeux de données du PDC;
  • en forgeant des politiques et des normes applicables à l’intendance et à la publication des données polaires au Canada, notamment en rédigeant avec ses partenaires[1] un document revu fréquemment pour en garantir l’actualité et la pertinence;
  • en concevant et maintenant un guide et d’autres documents d’appoint au sujet de la gestion des données scientifiques sur les pôles;
  • en améliorant passablement les outils Web du CCIN/PDC ainsi que l’infrastructure des serveurs et du stockage pour permettre la présentation de jeux volumineux de données en ligne et pour en sécuriser le stockage.

Dans une large mesure, le CCIN et le PDC ont réussi parce qu’ils ont consulté la collectivité et tenu compte des commentaires reçus. Nous croyons fermement que les membres de la collectivité doivent participer à la prise des décisions qui auront des répercussions à long terme sur leur vie et leur travail, ainsi que sur les services dispensés par notre organisation pour les aider dans ce travail. Les activités comme les ateliers sur les données polaires canadiennes tenus en 2015 et en 2017, de même que le Polar Data Forum de 2015, ont accentué la mobilisation de la collectivité.

Les commentaires glanés lors des ateliers précités ont révélé que les communications entre les différents partenaires et intervenants sont mal orchestrées et qu’une tribune publique concourrait largement à maintenir le mouvement amorcé avec les réunions et les ateliers inscrits au calendrier. Le groupe LinkedIn Polar Data in Canada a été spécifiquement créé pour combler cette lacune. Nous encourageons les chercheurs, les institutions, leurs partenaires, les détenteurs de droits et tous ceux que la gestion des données canadiennes sur les pôles intéresse à adhérer à ce groupe. Rassemblons-nous, partageons l’information et collaborons!

Comment faire votre part

  • Parcourez le PDC
  • Explorez le site Web interactif du CCIN
  • Découvrez le forum communautaire Polar Data in Canada et apportez-y votre contribution
  • Inscrivez-vous au groupe LinkedIn Polar Data in Canada
  • Participez aux webinaires et regardez les vidéos sur l’enrichissement du PDC avec des données et des métadonnées

Références et hyperliens

[1] Savoir polaire Canada (POLAIRE), Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN) et Nunavut General Monitoring Plan (NGMP)