Pour une meilleure intendance des données dans le monde : le nouveau Bureau international de la technologie du World Data System

blog arrowPosté le: Mar 7, 2019

Auteurs : Laura Gerlitz, stagiaire de DRC, et Benoit Pirenne, directeur, Mobilisation des utilisateurs, Ocean Networks Canada


Plus tôt cette année, le World Data System de l’International Science Council (ISC-WDS) annonçait la création d’un bureau international de la technologie (ITO) à Victoria (C.-B.) par un consortium canadien constitué de l’Université de Victoria, d’Ocean Networks Canada (ONC), du Centre canadien de données en astronomie du CNRC et du Canadian Cryospheric Information Network/Polar Data Catalogue de l’Université de Waterloo. Karen Payne rejoindra l’Université de Victoria et ONC pour prendre la barre de l’ITO, dont le travail consistera à gérer les produits et les services du WDS, à en assurer la coordination et à les diffuser à ses membres ainsi qu’à diverses organisations internationales.

L’aménagement de ce premier bureau à Victoria donne à la profession GDR canadienne la chance d’illustrer son leadership dans le domaine des services de données scientifiques, ainsi que de montrer à la population du pays les deux grands avantages du WDS-ITO, c’est-à-dire encadrer les dépôts de données canadiens par l’établissement de pratiques exemplaires, notamment la certification CoreTrustSeal, et poursuivre les efforts visant à définir l’interopérabilité à l’échelon international, donc faire en sorte qu’on puisse découvrir les données dans les dépôts qui les hébergent. De cette façon, il sera plus facile de retrouver les résultats des recherches canadiennes dans un ou plusieurs domaines, ce qui multipliera les retombées des travaux de chaque chercheur.

Le WDS a vu le jour au terme de la 29e assemblée générale de l’ISC. En le créant, l’ISC souhaitait renforcer sa vision, qui est de faciliter et de promouvoir un accès équitable aux données en sciences naturelles, en lettres et en sciences sociales, ainsi que d’en permettre une intendance à long terme. Le WDS dirige plusieurs initiatives comme la certification des organisations membres reconnaissant l’excellence des services qu’elles procurent dans le domaine des données scientifiques. Pareilles initiatives exigent toutefois des ressources tant humaines que techniques stables et durables. C’est pourquoi, en septembre 2017, le WDS a lancé une demande d’expressions d’intérêt en vue de l’aménagement de son premier bureau international de la technologie. Le consortium canadien a remporté l’appel, si bien qu’en mars 2018, Ocean Networks Canada tenait un premier atelier à l’Université de Victoria pour discuter du mandat de l’ITO et de la nature de ses activités.

Fonctions du WDS ITO

Comme on peut le lire dans la note technique du WDS-ITO (en anglais), l’ITO aura cinq grandes fonctions.

  1. Gérer les identifiants persistants en dispensant un service de courtage fiable (Trusted Brokering Service)
  2. Orchestrer la contribution de l’organisation aux activités des groupes de travail techniques
  3. Collaborer avec les partenaires du WDS pour formuler des politiques, orienter le financement, élaborer des concepts techniques, promouvoir les normes et cerner les problèmes de pérennité au niveau de l’infrastructure mondiale des données de recherche (GRDI)
  4. Diriger la contribution de l’ICS-WDS aux systèmes opérationnels qui font partie du réseau du savoir de la GRDI, aux registres des éléments de la GRDI et aux sources de métadonnées agrégées en fonction des actifs de ses membres (catalogues de métadonnées, répertoires de produits et de services de données)
  5. Coordonner le développement et l’intégration des composants de la GRDI avec d’autres grands intervenants au niveau de l’exécution

« Le WDS-ITO jouera un rôle déterminant dans la création de dépôts durables de données et des services connexes dont profitera la collectivité internationale », a déclaré David Castle, vice-président de la recherche à l’Université de Victoria.

À la barre du WDS ITO

Mme Payne a rejoint ONC en tant que directrice associée de la technologie internationale au WDS-ITO. À ce titre, elle s’est engagée à épauler les chercheurs pour que l’on puisse aisément accéder à leurs données et aux produits qui en découlent, pour le bien public. Avant d’entrer à l’Université de Victoria, Mme Payne administrait les ententes de coopération de l’US Agency for International Development à la base des opérations de secours internationales succédant aux cataclysmes, à la Division des services de rayonnement infotechnologique de l’Université de Géorgie. On trouvera son profil sur le site Web de WDS.

Documentation (en anglais)


abc